L’art du tatouage Polynésien : bien plus qu’un tattoo

tatuajes-raya-manta-espalda-entera-completa-polinesios-maori-manao-tiki-tattoo-toulon-tatouage-raie-mante-polynesien-dos-polynesian-back-tattoo

Le tatouage est pratiqué depuis plusieurs milliers d’années dans le monde entier. De nos jours on rencontre de plus en plus souvent des gens étant tatoués, effet de mode ou le profond envie d’exprimer au monde sa personnalité, son parcours de vie etc? Qu’est ce qui fait que le tatouage est en vogue et qu’est ce qui distingue tant le tatouage Polynésien ? Découvrez l’importance du  tatouage dans la culture Polynésienne avec notre article.

 

LES ORIGINES DU MOT  » TATOUAGE » 

Les îles Marquises furent les premières îles de Polynésie à être découvertes par l’espagnol Álvaro de Mendaña de Neira en 1595. Mais les Européens accordèrent peu d’intérêt à ces îles du au manque de ressources intéressantes sur ces terres.

Le capitaine James Cook fut le premier navigateur à tenter d’explorer l’ensemble de la Polynésie. Le naturaliste a bord du bateau de James Cook fut un des premiers à mentionner le mot  » tattoo  » (aussi appeler « tatau » par le peuple deSamoa et « tatu » par les Tahitiens) dans son journal  » Je mentionnerai maintenant la façon dont ils se marquent eux-même de façon indélébile …  »

 

En 1771 quand James Cook retourna de son premier  voyage de Polynésie et Nouvelle-Zélande le mot  » tatouage » apparu en Europe. D’autres racontent que les tatouages Polynésiens furent découverts par des navigateurs Européens qui revinrent de voyages avec des tatouages sur leur corps.

 

HÉRITAGE DES TATOUAGES POLYNÉSIENS

La tradition des tatouages Polynésiens date de plus de 2 000 ans. Au 18eme siècle ce procédé fut strictement banni par les missionnaires car l’ancien testament l’interdisait. Dans les années 1980 le tatouage connu une renaissance grace aux 400 notes et croquis du missionnaire Karl Von Steinen.

Du à la difficulté de stériliser les instruments traditionnels de tatouage le Ministère de la Santé interdit le tatouage en Polynésie en 1986. Malgré les années qui ont passé les instruments et les techniques de tatouages Polynésiens n’ont que légèrement changé.

 

Pour un design strictement traditionnel le savoir est passé de père en fils ou de « maître » à apprenti. Chaque artiste tatoueur ou tufuga apprendcet art pendant plusieurs années. Chaque maître de cet art passe son savoir et ne le transmet que rarement en masse a cause de sa nature sacrée.

 

LE RÔLE DU TATOUAGE DANS LA CULTURE POLYNÉSIENNE 

Le tatouage est une façon de donner une information a propos de sa personnalité, origines etc. C’est aussi une méthode traditionnelle pour obtenir une force spirituelle et protection. Les Polynésiens utilisent aussi le tatouage comme personnage et pour montrer leur position dans la société. Mais plus que tout ils croient que le tatouage représente leur force de vie et d’esprit.

Dans les temps anciens pratiquement tous les Polynésiens étaient tatoués.

Des l’age de 12 ans on commençait a se faire tatouer afin de marquer le passage de l’enfance au monde adulte. Puis au fil des années différents tatouages étaient ajoutés. Plus un homme était tatoué plus il avait de prestige tandis que ceux qui n’en avaient pas du tout étaient méprisés.

 

L’IMPORTANCE DES MAÎTRES TATOUEURS 

Les maîtres tatoueurs Polynésiens sont très importants parce qu’ils connaissent les significations des symboles et ont en mémoire les motifs. De plus ils savent comment les combiner pour créer une oeuvre finale ayant un sens. Ils réussissent a exprimer variétés de significations justement en combinant différents symboles Polynésiens et motifs ensemble.

 

STYLE DES ANCIENS TATOUAGES POLYNÉSIENS 

Les tatouages Polynésiens varient d’île en île et cela dépend aussi du degré d’évolution des traditions. Les styles anciens originaux consistent a de simples motifs tel que des lignes simples qui se répètent sur le corps. Malheureusement la signification de ces anciens tatouages a quasiment disparu.

 

UN ART SACRE

Se faire tatouer est une cérémonie sacrée dans la culture Polynésienne.

Selon la mythologie les 2 fils du dieu créateur Ta’aroa appris l’art de tatouer aux humains. Seuls les shamans (tahua) qui étaient hautement entraînés par les rituels religieux pouvaient tatouer. Les motifs et la position du tatouage sur le corps étaient déterminés selon la généalogie de la personne, ses ambitions, position sociale et ses aspirations personnelles.

Avant de se faire tatouer la personne devait expérimenter une longue période de purification. Durant cette période était fixé un temps d’abstinence sexuelle ou de contact avec les femmes.

 

LES TATOUAGES ET LES FEMMES 

Généralement les femmes Polynésiennes n’étaient pas autant tatouées que les hommes. La position des tatouages sur les corps des femmes était limité aux mains, bras, pieds, oreilles et lèvres. Les femmes de haut rang quant a elles avaient le droit d’avoir des tatouages sur les jambes.

 

Si vous aimez la Polynésie retrouvez les paréos d’inspiration Polynésienne de Bali Art. 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *